La vaccination des enfants aux US

vaccination

Ça fait un moment que je voulais écrire cet article sur la vaccination  aux US des enfants et voilà que je me décide enfin. En effet, en partant de France pour nous installer aux Etats-Unis, nos filles étaient totalement à jour de leurs vaccins et nous n’avions pas eu besoin de passer une visite médicale pour obtenir notre visa. Je ne m’étais donc pas trop soucié de ce problème, à tort.

En effet, en arrivant à l’école au Rhode Island, on nous a demandé un « physical exam form » et même si on était dans une école franco-américaine cela nous prenait le formulaire du Rhode Island rempli par un médecin local. Bon il fallait donc trouver un pédiatre et surtout lui expliquer notre super carnet de santé gribouillé par un médecin français ainsi que la liste des vaccins français. Je le sentais pas du tout du tout.

J’ai alors crié « Au secours » et demandé de l’aide à des mamans françaises qui étaient passées par là. Une de mes amies m’a alors conseillé son médecin italien qui comprenait un peu le français, ça devrait aider.

Donc rendez-vous chez le fameux médecin qui a photocopié ce super carnet de santé et qui m’a dit qu’il regarderait ça de plus près. Je ne sais pas si vous avez déjà essayé de relire la liste des vaccins sur le carnet de santé de vos enfants mais moi j’ai eu du mal à tout comprendre donc je n’y croyais qu’à moitié à sa compréhension. Une chance que le latin est utilisé en médecine, ça aide. Au bout du compte, après plusieurs explications et erreurs on s’en est pas trop mal sorti.

Lors de ce même rendez-vous,  il m’a expliqué les vaccins obligatoires au Rhode Island pour entrer à l’école et là j’ai un peu tiqué.

Je ne suis pas contre la vaccination des enfants mais j’ai une fille ainée qui a une peur maladive des aiguilles. Quand je dis maladive je pèse mes mots. Lors du dernier vaccin que nous lui avions fait faire en France, elle était tellement hystérique que la seringue s’était envolée et avait atterri dans le bras de notre pédiatre. C’est pour dire que lui faire des vaccins, ce n’est pas une partie de plaisir.  Donc si je peux éviter de lui faire un vaccin, j’évite.

Et voilà que je découvre la liste des vaccins obligatoires pour l’école au Rhode Island:

Pour entrer en maternelle il faut avoir le DTP (diphtérie, tétanos, pertussis) l’Hépatite B, le ROR, antipolio et varicelle.

Pour entrer en 7 grade (donc 5ème) il faut avoir le HPV (papillomavirus , il n’est pas obligatoire dans tous les états), la méningite conjuguée et le rappel du DTP.

Pour entrer en 12 grade (soit la dernière année de lycée) il faut un rappel de la méningite.

Le vaccin contre l’hépatite A est quant à lui recommandé, on peut dire avec insistance dans le cabinet de pédiatrie où j’emmène mes filles.

Mes filles n’étaient notamment pas vaccinées contre contre l’hépatite B qui consiste en 3 injections! Ça commence plutôt mal pour moi .

Pour faire une histoire courte on a mis environ deux ans pour faire ce seul vaccin à mon ainée. Et après de nombreux rendez-vous qui ont totalement échoué avec moi, une de mes amies, un médecin différent et mon mari nous avons vaincu!

Autant vous dire que pour le vaccin contre le papillomavirus qui consiste aussi en 3 injections et qui parait-il est douloureux j’ai signé le  « religious immunization exemption certificate » que l’on trouve sur le site du Rhode Island Health Department ou à Barrington sur le site de l’école dans lequel tu dis que tu refuses de faire vacciner ton enfant pour des raisons « religieuses » ou au sens plus large, de convictions personnelles . Et oui ce document existe et je ne suis visiblement pas la seule à l’utiliser, beaucoup de parents étant contre certaines vaccinations comme celle contre le papillomavirus. Donc c’est toujours bon de savoir que ce document existe.

Pour le vaccin contre la varicelle, si votre enfant a eu la varicelle vous y échapper, ouf!  Il faut savoir aussi qu’aux US les médecins insistent beaucoup  sur la vaccination contre la grippe à l’automne.

Pour le vaccin contre la méningite, celui que nous avions fait faire à nos filles en France (méningite C) n’est pas le même  que celui qui est fait ici, donc il a fallu le refaire.

Aussi, à l’heure d’aujourd’hui, ma fille ainée est à jour de ses vaccins mais si j’avais su tout cela avant de partir, je me serais plus préparée, j’aurais certainement fait des vaccins avant de partir.

J’espère donc que cet article aidera d’autres futurs parents expatriés. Renseignez-vous avant de partir sur les vaccins dans l’état où vous allez vous installer, c’est un élément de stress en moins.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!